J’ai pris ma première cuite à 15 ans.
A 20 ans, avec l’enchaînement des verres, je résistais déjà moins bien et pourtant, je me devais trouver de nouvelles excuses pour boire.
… et j’ai commencé à trembler, puis j’ai eu besoin de boire pour supprimer les tremblements.
… et j’ai eu des gueules de bois mémorables, puis j’ai eu besoin de boire pour supprimer les gueules de bois.
… et j’ai eu des angoisses liées au manque, puis j’ai eu besoin de boire en utilisant l’alcool comme anxiolytique
… et j’étais trop exténué pour avoir une vie sociale, puis j’ai eu besoin de boire pour continuer de sortir.
… et j’ai fait des nuits blanches, puis j’ai eu besoin de boire pour dormir.
L’alcoolisme, ce cercle vicieux infernal et mortel.
Osons en parler autour de nous, le silence tue tout autant que l’addiction !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *